Conseils pour choisir sa tondeuse à gazon

Conseils pour choisir sa tondeuse à gazon

Comment choisir sa tondeuse à gazon, telle est la question ! Pour bien choisir votre tondeuse (tondeuse électrique, tondeuse thermique, tondeuse tracteur) il faut vous interroger sur la surface à tondre, la qualité de votre terrain, la fréquence de coupe de votre pelouse, etc. Voici un comparatif des différents modèles de tondeuses avec quelques conseils pour vous aider dans votre choix de tondeuse à gazon.

Pour choisir sa tondeuse à gazon il faut :

  • connaître la surface à tondre
  • choisir le système de démarrage thermique ou électriques
  • choisir entre le système mulching ou non avec bac de ramassage

Choisir sa tondeuse selon la surface à tondre

L’un des tout premiers critères à prendre en compte pour choisir une tondeuse à gazon c’est la surface à tondre.

Surface inférieure à 500 m² : tondeuse électrique

Exemple petite tondeuse Black et Decker

La tondeuse électrique fera parfaitement l’affaire pour ces petites surfaces à tondre. La tondeuse électrique a l’avantage d’être légère, donc très maniable, de démarrer au quart de tour, de nécessiter peu d’entretien. Si l’électricité vous effraie, optez pour une petite tondeuse thermique. Mais ne vous lancez pas dans l’achat d’un gros mastodonte qui vous reviendra plus cher et qui ne vous servira à rien. Si votre terrain est pentu, préférez une tondeuse sur coussin d’air, c’est plus maniable et donc moins dangereux. Sachez aussi que pour de petites surfaces, inutile de prévoir un bac de ramassage, quelques coups de râteau suffiront amplement.

Surface de 500 m² à 1 000 m² : tondeuse thermique

Avec des surfaces jusqu’à 1 000 m² on commence à jouer dans la cour des grands voir aussi ici pour de la location de tondeuses. Et là oubliez la tondeuse électrique. La seule solution pour vous, c’est la tondeuse à moteur thermique. Tractée de préférence, sinon vous allez souffrir en la poussant, et une largeur de coupe d’au moins 45 cm. Il faudra également prévoir un bac de ramassage de l’herbe tondue.

Surface de 1 000 m² à 2 000 m² : tondeuse thermique autotractée

La tondeuse thermique autotractée devient indispensable. Un moteur de 5 cv est suffisant avec une largeur de coupe de 50/55 cm. Si vous optez pour une largeur de coupe plus importante (60 cm) préférez un moteur plus puissant (au moins 6 cv). Là aussi un bac de ramassage est indispensable. Si vous terrain ne comporte pas trop d’obstacles (arbres, plates-bandes fleuries, etc.), dès 1 500 m², et selon votre courage, vous pouvez commercer à songer à l’achat d’une tondeuse tracteur.

Surface supérieure à 2 000 m² : tondeuse/tracteur

Au-delà de 2 000 m² à tondre, il faut penser tondeuse tracteur (tondeuse autoportée). Si l’entretien et le maniement de ces tondeuses autoportées ne sont pas plus compliqués qu’une simple tondeuse thermique, le prix d’achat est supérieur. Pas moins de 1 000 euros pour une tondeuse/tracteur, et plus généralement 1500 à 2 000 euros. Un peu cher, mais indispensable quand on possède un grand terrain à tondre. Attention toutefois ! Si votre terrain est très arboré ou jalonné de multiples plates-bandes fleuries, il vous sera difficile de tondre aux abords de ces plantations.

Choisir le systèmes de démarrage choisir pour sa tondeuse

Juste quelques mots sur le système de démarrage des tondeuses.

Pour les tondeuses électriques, pas trop de problèmes : il suffit de la brancher à une prise électrique. Soyez vigilant quand vous la mettrez en route : si le fil passe sous la tondeuse…

Pour les tondeuses autoportées, pas trop de problèmes non plus. En revanche, démarrer une tondeuse thermique peut se transformer en véritable tour de force. Les tondeuses thermiques sont souvent munies d’un lanceur. Une espèce de cordelette sur laquelle, pour certains modèles du moins, il faut tirer à s’en déchirer le bras pour obtenir les premiers soubresauts de la machine. Préférez donc un démarrage électrique, un peu plus cher, mais tellement plus facile à manier !

Choisir une tondeuse mulching

Tondeuses mulching

Les tondeuses mulching sont celles qui vous permettent de ne pas ramasser l’herbe après la tonte. L’herbe est coupée et broyée en même temps et donc pas de ramassage ni de bac de ramassage à vider toutes les 2 minutes, et pas de déchets dont on ne se sait que faire non plus. Mais attention : le broyage vous obligera à pratiquer une tonte plus régulière. En effet pas d’herbes hautes pour un bon rendement du mulching. La tondeuse mulching devient quasiment inefficace également si l’herbe est un peu humide. À bannir si vous habitez une région pluvieuse ou si votre terrain reste frais même en plein été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *