Conseils d’entretien d’une veste polaire

Conseils d’entretien d’une veste polaire

Pour les sportifs, la veste polaire est le vêtement chaud idéal. Elle se porte pour toutes les activités sportives de plein air, pour les hommes comme pour les femmes. Dans le système des trois couches, elle est utilisée en seconde couche, celle dite « isolante » dont le rôle consiste à vous garder au chaud en retenant votre chaleur corporelle tout en empêchant le froid venant de l’extérieur de s’infiltrer jusqu’à votre peau.

Légère et peu encombrante comparée à la grosse doudoune, souple et respirante, elle est très efficace pour vous maintenir au chaud tout en évacuant rapidement l’humidité produite par la transpiration vers la couche protectrice supérieure. Elle est donc idéale pour faire du jogging par temps froid, partir en randonnée en montagne ou pratiquer l’alpinisme.

Afin de conserver durablement lisolation thermique et la tenue de votre veste polaire, voici les conseils de nettoyage et d’entretien.

Comme la plupart des textiles synthétiques, un vêtement polaire se lave à la main à l’eau froide ou en machine à basse température. Généralement, la température de lavage dune polaire est de 30 °C en cycle classique, mais certains modèles peuvent supporter jusqu’à 40 °C au maximum. Ne dépassez pas la charge maximale de la machine, au risque d’abîmer vos habits et d’en accélérer le vieillissement.

Pour le lavage, les produits chimiques sont à proscrire. L’eau de javel, notamment, peut nuire à l’isolation thermique qu’offre le vêtement. Tout au plus, versez quelques gouttes de votre shampoing ou une noisette de lessive liquide, à condition quelle ne contienne pas d’agent blanchissant.

L’adoucissant quant à lui peut créer des taches et produire des odeurs désagréables, sans compter quil est susceptible d’amoindrir les propriétés respirantes du vêtement et éliminer le traitement déperlant que certains fabricants appliquent parfois. Si vous trouvez votre habit un peu rêche et souhaitez absolument l’assouplir, faites confiance aux recettes de grand-mère qui ne font intervenir que des produits naturels : ajoutez l’équivalent dune tasse de vinaigre blanc à votre dernière eau de rinçage, le résultat vous étonnera !

Attention, le nettoyage à sec est interdit, et ne passez jamais votre polaire au sèche-linge, vous la condamneriez ! De manière générale, ce type de fibres est hautement inflammable, il est préférable de ne pas l’exposer à la chaleur. Elle ne supporte donc pas le fer à repasser, d’autant quelle est la plupart du temps infroissable !

Notez également qu’un essorage trop puissant peut abîmer la laine polaire. Pour la sécher, accrochez-la simplement sur un fil, à l’air libre, ou étendue à plat sur une serviette éponge. Si vous êtes pressé, secouez-la légèrement et soufflez-la avec lair froid du sèche-cheveux, elle sera bien aérée.

En cas de doute, suivez scrupuleusement les consignes de lavage inscrites sur létiquette cousue à lintérieur de votre veste polaire : elle précise la composition du tissu et les indications dentretien.

Même si cette matière évacue bien la transpiration, il est possible quelle garde des odeurs pendant leffort, ou si elle na pas été portée de puis longtemps. Le mieux pour éliminer la sueur est simplement de la laisser respirer à lair libre après chacune de vos sorties, en laccrochant à un cintre placé devant la fenêtre par exemple. Après une nuit, le vêtement sera de nouveau tout frais !

Une odeur nauséabonde persiste après le lavage ? Peut-être que la température de votre eau a dépassé la limite autorisée, ou peut-être que vous avez utilisé de ladoucissant ! La solution : mélangez cette fois encore une tasse de vinaigre blanc à litre deau froide et faites-y tremper le vêtement.

Enfin, si des bouloches apparaissent, prenez une étrille pour chien et offrez à votre polaire un brossage tout en douceur.

Petit malin qui aime les bons plans, je vous fais partager sur mon site de conseils et d’astuces toutes mes combines pour vous aider dans votre vie de tous les jours. Fan de bricolage, déco et autres tutoriels, je partage avec vous mes réussites. Tout a commencé en janvier 2008… Soucieux d’aider les internautes dans leur quotidien, j’ai décidé de monter mon blog en ligne en apportant des conseils et astuces pour les petits budgets. Au départ du projet, j’ai écrit des astuces pour les radins et les radines ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *