Conseil pour choisir un interrupteur différentiel

Conseil pour choisir un interrupteur différentiel

Choisir un interrupteur différentiel, type A, type AC ou type Hi ? : La fonction principale d’un interrupteur différentiel est de couper l’alimentation électrique en cas de fuite de courant afin de réduire tout risque lié à un défaut d’isolation. C’est ainsi que la norme NF C 15-100 impose que tous les circuits du logement soient protégés par un interrupteur différentiel de sensibilité 30 mA.

Quand il s’agit de dimensionner un tableau électrique et faire le choix du dispositif de protection, on se rend compte qu’il existe trois types d’interrupteurs différentiels : le type A, le type AC et le type Hpi.

Quel type d’interrupteur différentiel choisir, et dans quel cas ?

Pour choisir, il faut prendre en compte le calibre et de la sensibilité de l’interrupteur différentiel.

interrupteur type AC

Le type AC

Ce type est utilisé pour la protection des circuits sauf les circuits plaque de cuisson, lave-linge et prise de recharge véhicule électrique. On le reconnaît grâce au symbole AC situé au-dessus du bouton de test inscrit sur l’interrupteur.

Le type A

Le type A est utilisé pour la protection des appareils spéciaux comme les machines. On a par exemple : le lave-linge et la plaque de cuisson. On le reconnaît grâce au symbole A situé au-dessus du bouton de test inscrit sur le dispositif. Le type A accepte le passage du peigne d’alimentation.

Le type Hpi

Il détecte les fuites de courant dues à des défauts d’isolement et prévient tout risque d’électrocution en coupant aussitôt que possible l’alimentation du circuit concerné. C’est idéal pour protéger le congélateur, les véhicules électriques, etc. On le reconnaît a partir au symbole Hi situé au-dessus du bouton de test inscrit sur le dispositif.

Quelle est la différence entre ces interrupteurs différentiels ?

L’interrupteur de type A détecte les composantes continues de l’installation électrique. Autrement dit, les nouvelles machines créent des courants continus sur le réseau domestique, ce qui perturbe le dispositif différentiel lors de son déclenchement.

Le type Hi a une « Haute immunité ». En clair, il est réglé de façon à éviter les déclenchements qui se produisent à un moment inopportun et qui peuvent être un problème pour des appareils comme le réfrigérateur, les systèmes d’alarme, etc.

Une autre différence qui nous intéresse est le prix. Un interrupteur de type A coûte 10 € à 20 € de plus qu’un interrupteur de type AC. L’interrupteur de type Hi c’est carrément le triple du prix un interrupteur de type AC.

Comment tester un interrupteur différentiel ?

Hors mis le fait qu’on peut utiliser le bouton test pour vérifier le bon fonctionnement d’un interrupteur différentiel, existe-t-il une autre méthode pour le tester ?

Bien évidemment ! Il existe pour cela un petit appareil appelé le multimetrix VT 35. C’est un appareil très intéressant qui permet de tester en quelques minutes seulement un interrupteur différentiel comme l’indique cet électricien du Val d’Oise. Vous pouvez aussi l’utiliser pour tester vos prises électriques. C’est un appareil qui a été fabriqué pour créer une fuite de courant de valeur variable : en dessous d’une certaine valeur (inférieur à 30 mA) l’interrupteur différentiel devra déclencher de façon automatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *