J’entends mal, que dois-je faire ? Les conseils

J’entends mal, que dois-je faire ? Les conseils

En France ou au canada, les unités d’aide et d’accès aux soins adaptés aux personnes sourdes et malentendantes ont évolué de manière significative. C’est le cas de la multiplication des unités d’accueil et de soins des patients en langue des signes français. Cette initiative a favorisé l’augmentation du nombre de professionnels de la santé. Dès lors, ils sont aptes à communiquer avec les patients atteints de déficience auditive. Bien évidemment, sur le plan de la sécurité sociale, ils bénéficient au même titre que tous les Français du parcours de soins coordonnés, dans le cadre de l’assurance maladie.

Le parcours de soins c’est une disposition relative à l’assurance maladie, instituée il y a 14 ans. Il s’applique à tout assuré social ou ayant plus de 16 ans et assure la restitution des dépenses engagées dans ce cadre. Le parcours de soins coordonnés impose au préalable le choix et la déclaration d’un médecin traitant (spécialiste ou généraliste) préférentiel, qui prendra la charge de coordonner, conseiller, assurer un suivi personnalisé.

Le choix du médecin traitant

Pour profiter pleinement de son parcours de soins coordonnés, le patient doit mettre l’accent sur la communication entre lui et son médecin. En d’autres termes, dans l’idéal solliciter les services d’un médecin traitant et apte à communiquer avec vous directement.

L’échange d’informations doit rester l’élément clé de la relation entre le médecin et son patient. Voilà pourquoi c’est important de choisir un médecin apte à l’utilisation de la langue des signes français.

Avec cet avantage, l’exécution du parcours de soins coordonnés doit s’effectuer sans perte de temps ni d’informations.

Le dépistage et l’orientation

Dès le premier constat de signaux inhabituels, de troubles de l’audition (bourdonnement, difficultés à entendre, etc.), effectuer sur-le-champ un dépistage gratuit chez un audioprothésiste ou un test auditif en ligne chez sur le reseau Vos Oreilles.

Après consultation, il va vous prescrire des examens généraux et spécifiques. Selon le résultat de ceux-ci, nous vous recommandons un médecin ORL pour un bilan auditif.

Le diagnostic

Le médecin ORL vous soumet à un examen complet et d’audiométrie (audiogramme tonal, audiogramme vocal, impédance-métrique). S’ensuit un premier diagnostic sur la surdité, son importance, son siège et son type, voire sa cause.

Le médecin ORL peut également prescrire d’autres examens qui vont permettre d’obtenir un diagnostic plus précis. Les résultats des examens seront ensuite transmis au médecin traitant conformément au parcours de soins coordonnés.

L’appareillage

Avec les conclusions du médecin ORL, votre médecin traitant vous oriente vers l’audioprothésiste, spécialiste de la correction auditive. Il vous fournit la prothèse suivant la prescription médicale et l’audiogramme.

Par la suite, vous irez chez l’audioprothésiste pour des essais et pour déterminer les réglages qui vous conviennent le mieux.

La réhabilitation de la communication

Assuré par un orthophoniste, sa fonction consiste à évaluer votre capacité à entendre et votre bonne adaptation aux prothèses auditives.

Pour ce faire, vous serez soumis à un bilan orthophonique (entretien, anamnèse détaillée, observation, examen clinique approfondi, investigation sur vos capacités et connaissance) dans le but de déterminer si vous avez besoin d’un suivi thérapeutique ou non.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *