Faire des économies sur le choix de sa mutuelle d’entreprise

mutuelle collective pour les salariés

Beaucoup de paramètres entrent en compte au moment de choisir une mutuelle santé. Cette mutuelle complémentaire diffère d’un profil de bénéficiaire à l’autre. Voici un aperçu sur les différents types de mutuelles obligatoire en entreprise : avantages… et inconvénients.

La mutuelle collective pour les salariés

Les personnes salariées disposent très souvent dune mutuelle collective, opérationnelle pour l’ensemble du personnel dune entreprise donnée. Le contrat est négocié par l’entreprise, mais le salarié est « obligé » d’y participer. En effet, les deux parties ont une part mensuelle bien définie à payer. En général, l’entreprise prend en charge 50% des cotisations, contre 50% pour les salariés (La loi impose un financement de la mutuelle collective par l’employeur à 50% minimum) . Cette cotisation est très peu chère, surtout que les remboursements sont performants. Ils sont toutefois très basiques et c’est d’ailleurs un point faible de la mutuelle collective. comme l’indique le site avenirmutuelle.com « Dès que votre employeur vous proposera le régime de mutuelle obligatoire, il vous faudra donc y adhérer, ce qui signifie renoncer à la complémentaire santé à laquelle vous avez souscrite à titre individuel »

La mutuelle individuelle pour les particuliers

On peut souscrire une mutuelle individuelle que l’on soit salarié ou non. D’ailleurs, beaucoup de salariés qui profitent déjà dune mutuelle collective contractent une mutuelle individuelle. En effet, les garanties sont personnalisables et ils peuvent inclure leur famille. En général, les organismes assureurs adaptent les offres à la demande. Ainsi, les contrats s’adressent aux étudiants, expatriés, fonctionnaires, familles nombreuses, personnes du troisième âge etc. Par ailleurs, le niveau de remboursement varie et le souscripteur peut choisir celui qui correspond le mieux à son budget ou à ses besoins de remboursement.

La mutuelle professionnelle pour les travailleurs indépendants

Le régime obligatoire de la Sécurité sociale prévoit un système de remboursements médicaux pour les travailleurs indépendants. Il sagit du Régime social des indépendants (RSI) Celui-ci ne suffit évidemment pas pour tous les remboursements médicaux, doù la possibilité pour les travailleurs indépendants de contracter une mutuelle professionnelle. C’est à la fois une mutuelle santé et une mutuelle prévoyance. Les souscripteurs peuvent donc cotiser en vue déventuels accidents comme l’arrêt du travail, l’invalidité ou même le décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *