Conseil travaux : Tour d’horizon sur la chape de maison

Conseil travaux : Tour d’horizon sur la chape de maison

En matière de construction, la chape est l’étape ultime pour la réalisation d’un plancher digne de ce nom. Souvent confondue à la dalle en béton, il s’agit de la finalisation de l’ouvrage. Cette technique liée au béton annonce d’ailleurs l’achèvement du projet de construction, qu’il s’avère toujours intéressant de faire le point sur les principales caractéristiques d’une chape de maison afin de bien choisir celle la plus adaptées à votre habitation.

La chape de maison : quèsaco ?

Par définition, la chape de maison n’est autre que la couche de mortier superficielle destinée à accueillir le revêtement de sol et recouvrir la dalle. Aussi bien dans le neuf que dans la rénovation, notamment pour regagner en planéité, cette couche d’usure assure également l’isolation thermique et acoustique, l’étanchéité de même que niveler parfaitement le sol. Qu’il s’agisse de réaliser soi-même la chape de maison ou de faire appel à une entreprise de chapes Suisse, ou un maçon le support se compose essentiellement de sable, de mortier à base de liants et d’eau.

Les principaux types de chape

En principe, il faut distinguer deux types de chape, à savoir la chape traditionnelle qui est fabriquée sur place, sur le chantier même à l’aide d’une bétonnière ou d’une machine et la chape liquide ou fluide fabriquée directement chez le producteur pour être prête à poser. Ce sui distingue ces deux types de supports, c’est que la pose de la chape traditionnelle s’avère fastidieuse et difficile, contrairement à la chape fluide. En effet, la réalisation d’une chape traditionnelle se fait manuellement à l’aide d’une règle.

Quelques solutions d’application

Il convient également de noter qu’il existe plusieurs manières différentes de poser le support de maison. La pose adhérente consiste à couler directement la couche d’usure que la dalle, à l’inverse de la pose désolidarisée consistant à séparer la chape du sol porteur via l’interposition d’un film plastique. Par ailleurs, la pose flottante se veut idéale pour optimiser le confort d’une pièce ou de l’habitation, dans la mesure où le support est appliqué sur une couche isolante, avec les bords remontants sur les murs.

Différences avec la dalle

Pour éviter tout amalgame entre la chape et la dalle, il faut savoir que la dalle béton est posée directement au-dessus des fondations. Elle s’avère grossière et épaisse, contrairement à la chape de maison se voulant plus légère et lisse. Autrement dit, la couche d’usure recouvre la dalle pour être à son tour recouverte d’un revêtement de sol final. Il est effectivement très important de faire la différence entre ces deux notions, surtout si vous décidez de réaliser vous-même de tels travaux au sein de votre logement.

Entre revêtements et finitions

Enfin, avant même de poser ou faire poser la chape de maison, il faut penser au préalable à la finition recherchée et au revêtement de sol à poser. Effectivement, il est toujours possible de jouer avec les textures et les reliefs pour garder l’aspect brut du support, ouvrant ainsi droit à un sol moderne et créatif. Alternativement, il est permis d’y poser du parquet, du carrelage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *