Travaux de façades : les différents modes d’intervention

Travaux de façades : les différents modes d’intervention

Lorsque vous avez des travaux à effectuer sur vos façades, qu’il s’agisse de ravalement de façades, de maçonnerie, de renouvellement de peinture, de plomberie en hauteur ou de tout autre travail, il n’est pas conseillé d’y aller de main moite. Des précautions sont à observer. À cet effet, deux principaux modes d’interventions sont envisageables. Vous pouvez soit procéder par l’échafaudage, soit faire appel à un cordiste à Paris par exemple.

 

L’échafaudage pour travaux en hauteur

 

L’échafaudage L’échafaudage présente moult avantages, car il permet d’accéder à des zones vraiment hautes et d’exécuter vos travaux en toute aisance. La sécurité est aussi un précieux atout de ce mécanisme d’intervention en hauteur. De plus, l’échafaudage permet aussi l’entreposage du matériel qui servira à exécuter le travail en hauteur.

Deux principaux types d’échafaudages sont disponibles ; chacun ayant une utilité particulière dans des cas particuliers. Le premier type, le plus usité, est l’échafaudage à nacelle. On l’appelle autrement échafaudage volant. Ce type d’échafaudage est très pratique. Il possède une base avec un bras extensible généralement en X, qui lui permet d’atteindre différentes hauteurs en toute aisance. L’échafaudage à nacelle possède aussi des roues qui lui permettent de se déplacer facilement sur le sol.

Le deuxième type d’échafaudage est l’échafaudage tubulaire (voir photo a gauche). Également appelé échafaudage de pied, ce type d’échafaudage est composé de tubes montés les uns sur les autres selon un schéma précis. Il est utilisé pour les façades qui ont des balcons assez prononcés et qui empêchent l’usage de l’autre type d’échafaudage. Le problème avec ce type d’échafaudage est qu’il prend réellement du temps pour être monté, mais également pour être démonté. Celui-ci peut nuire au cas où il y a un commerce en bas de l’immeuble sur lequel s’effectuent les travaux. De plus, cet échafaudage n’est pas sans risque.

Quelque fois, une autorisation peut s’avérer nécessaire pour monter un échafaudage. C’est par exemple le cas, lorsque l’échafaudage doit empiéter sur la voie publique ou sur l’immeuble voisin. Dans le premier cas, il faut demander l’autorisation aux autorités publiques ou auprès des services de police. Pour le second cas, il faudra demander l’autorisation au propriétaire ou au syndic de l’immeuble voisin. Mais pas d’inquiétude ; il y a certains cas où l’autorisation ne peut être refusée par les responsables de l’immeuble voisin. Il en est ainsi lorsque les travaux à réaliser sont indispensables ou encore lorsque empiéter sur l’immeuble d’à côté est incontournable.

 

Le cordage pour travaux en hauteur

cordisteLe recours à un cordiste est une alternative pour la réalisation de travaux en hauteur. En réalité, il s’agit même de la meilleure solution pour ce genre de travaux. En effet, l’échafaudage, quel qu’il soit ne peut atteindre certains endroits un peu étroits. Dans ces cas-là, le recours à un cordiste devient incontournable.

Le cordiste est un spécialiste des travaux en hauteur. Ses domaines de prédilection sont le BTP et la publicité. Pour les travaux en hauteur, le recours à un cordiste est une solution qui vous fera gagner réellement du temps. De plus les services d’un tel technicien vous coûteront certainement moins que la location et l’usage d’un échafaudage. Il existe des cordistes à Paris dont les tarifs vous feront largement économiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *