7 choses à savoir sur la crémation

En France, 51% des français envisagent une crémation, suivie par un enterrement civil. Pourtant, de nombreuses familles sont très peu renseignées sur le déroulement du processus ou encore son coût lorsqu’elles doivent y faire face. Voici 7 informations importantes à connaître. 

Quel est le délai à respecter pour une crémation ? 

En France, la crémation doit avoir lieu entre les 24 heures et 6 jours suivant le décès. Toutefois, si le défunt est décédé à l’étranger et que le processus de rapatriement prend plus de 6 jours, la crémation suivie par un enterrement civil peut avoir lieu dans les 6 jours suivants l’entrée du corps sur le territoire français. Dans certains cas, il est possible d’obtenir des dérogations. Ce sont les pompes funèbres qui se chargent d’effectuer ce type de démarches.

La crémation, comment ça se passe ? 

La crémation est un processus qui se déroule en deux étapes. Suite à la cérémonie, le cercueil part pour la mise à la flamme. Il est alors placé dans le four crématiste dont la température oscille entre 800 et 900 degrés. La réduction du corps peut prendre entre 90 minutes et 4 heures en fonction de deux critères : la corpulence du défunt et le type de cercueil. Une fois la crémation terminée vient le temps de la récupération des cendres dans une urne funéraire. Sur celle-ci est apposée une plaque comportant le nom, le prénom ainsi que les dates de naissance et de mort du défunt. 

Les bijoux doivent-ils être retirés avant la crémation ? 

Oui, il est possible de laisser les bijoux sur le corps pendant la crémation. Toutefois, ils ne pourront pas être récupérés par les proches à la suite du processus. Il faut savoir qu’ils sont ensuite récupérés par le crématorium et récoltés par une société spécialisée dans la réutilisation des métaux. Il est donc important de déterminer en amont si ce sont des bijoux que les familles souhaitent conserver. 

À quel moment sont remises les cendres ? 

La remise des cendres du défunt s’effectue obligatoirement lors d’un rendez-vous entre les proches et les pompes funèbres. Il a généralement lieu dans le mois qui suit la crémation, lorsque la famille a décidé la destination des cendres c’est-à-dire le lieu de dispersion ou d’inhumation de l’urne. En l’absence de décision, la famille peut laisser l’urne, jusqu’à un an, au crématorium. En fonction des conditions tarifaires du crématorium, le dépôt peut être gratuit ou facturé jusqu’à 1000 euros l’année. 

La crémation, combien ça coûte ? 

En France, le tarif d’une crémation pour un adulte varie entre 450 et 750 euros. Ce tarif englobe la réception du cercueil jusqu’à la remise de l’urne à la famille mais ne comprend pas le tarif du maître de cérémonie.  

La crémation dans le cas d’un suicide, quelle spécificité ? 

Dans le cas d’un décès par suicide, la famille est tenue de prévenir les autorités. Car la crémation doit être autorisée par le procureur de la République, après une enquête des services de police.

Après la crémation, où puis-je disperser les cendres ? 

La dispersion des cendres peut s’effectuer à plusieurs endroits : dans un “jardin du souvenir” du cimetière (attention, ils ne sont obligatoires que dans les communes de plus de 2 000 habitants), en pleine nature ou en mer. Sont proscrits les jardins privés ou publics, la voie publique, les champs et les espaces cultivés, et enfin les cours d’eau et les voies fluviales. 

  • Ancien Pre-roman Italie L'Etrurie Étrusque Enterré People Vie Tomb Art War 80
  • ROCK CALDERA Novanox24 / 24F 125566226
  • Franks Casket 800AD Viking Anglo-Saxon Germanique Dane Britannique Pagan Christe