Comment bien préparer sa retraite ?

préparer retraite

Pour vivre décemment pendant sa retraite, il faut la préparer des années à l’avance. Face au contexte économique actuel, une simple pension ne pourrait plus permettre à un sénior de rejoindre les deux bouts. Par rapport à cela donc, il faut obligatoirement avoir d’autres produits  de retraites diversifiés (investissement locatif, livrets, PEA, PEA PME…) en guise de compléments de revenus.

Quand commencer à préparer sa retraite ?

Comment préparer sa retraite à 40 ans ?

Préparer sa retraite à partir de 40 ans permet d’avoir une meilleure marge de manœuvre afin d’élaborer un plan d’investissement plus rationnel. D’après Perlib, une entreprise spécialisée dans le plan d’épargne retraite, le premier reflexe qu’il faut avoir à cet âge là, c’est de souscrire à une assurance vie. Grâce à cette solution, l’épargnant pourrait disposer d’un capital qui lui offre la garantie d’avoir une bonne retraite. A part cela, cette assurance permet parallèlement de prévenir un décès prématuré.

Outre l’assurance vie, de nombreux experts en plan d’épargne recommandent également de commencer son projet immobilier au plus tard à 40 ans. En plus de s’assurer de ne pas payer de loyer pendant sa retraite, le fait d’avoir son propre logement pourrait ouvrir également à différentes autres possibilités comme le recours à l’investissement locatif.

Comment préparer sa retraite à 50 ans ?

A 50 ans, même si on est à 10 ans de la retraite, il est toujours possible d’ouvrir un PER ou Plan d’Epargne Retraite. Accessible à tous quel que soit votre statut (salarié, non salarié ou fonctionnaire) ce plan d’investissement vous donne la possibilité d’encaisser une rente viagère à la fin de votre carrière professionnelle.

En dehors de ce plan d’épargne, à cet âge là, il faut aussi commencer à vérifier son dossier de retraite.  Avant tout, cette démarche permet de prévenir les erreurs. A part cela, en consultant les différents indicateurs dans votre dossier, vous aurez la possibilité de prévoir un départ anticipé si jamais vous avez eu une carrière trop longue ou que vous avez une incapacité physique.  

Comment préparer sa retraite à 60 ans ?

A 60 ans, vous pouvez peaufiner votre plan d’épargne afin de pouvoir prendre votre retraite dans les meilleures conditions possibles et si vous voulez plus d’information là-dessus, vous pouvez faire un clic ici. Aussi, comme vous êtes à la veille d’en finir avec carrière professionnelle, il faut se décider de la date de votre départ. Paramètre très important, si vous partez trop tôt, vous pouvez courir le risque d’avoir une minoration de 10% sur votre pension. Pour éviter ce souci, vous devriez calculer votre nombre de trimestre cotisé. Et c’est à partir de cela que vous pouvez déterminer à quel âge faut il partir à la retraite.

Conseil N° 1 Explorez la piste des produits de retraite

Dans la mesure du possible, il faut essayer de diversifier au maximum ses produits de retraite. Et parmi les plus lucratifs, il y a :

Les livrets défiscalisés

Epargnes réglementées, les livrets défiscalisés ne sont pas imposés. Pour le livret A en particulier, il permet de placer jusqu’à 100 000 euros par épargnant pour un taux d’intérêt de 0.5%.  Pouvant être un plan d’épargne sûr, par rapport au niveau d’inflation actuel, beaucoup d’analyste décommande tout de même de placer plus de 3000 euros dans le livret A.  

Le PEA et le PEA PME

Le PEA ou plan d’épargne en actions n’est pas forcément dédié pour les futurs retraités. En effet même les plus jeunes peuvent y souscrire. Investissement qui permet d’acheter des titres et des actions d’organisme de placement collectif en valeurs mobilières, il offre la possibilité de jouir de différents avantages fiscaux. Et pour les petits épargnants depuis 2014 il est aujourd’hui possible d’effectuer des placements auprès de PME.

Les livrets bancaires

Contrairement à un livret A, les livrets bancaires sont assujettis d’impôts. Par contre, ils pourraient offrir des taux d’intérêt plus intéressants. Et afin d’effectuer le meilleur placement donc, le mieux serait de se faire accompagner par un spécialiste.

L’épargne salariale

L’intéressement n’est pas similaire à une participation dans une entreprise. Par contre, il peut permettre à un salarié d’encaisser une partie de bénéfices d’une entreprise. Pouvant s’effectuer par une convention collective entre le CE et les dirigeants de l’entreprise, l’accès à l’épargne salariale est soumis certaines conditions comme l’ancienneté du salarié.

Conseil N°2  l’immobilier locatif

Pour un futur retraité qui est en quête d’un plan d’investissement sûr, le recours à l’immobilier locatif reste l’une des meilleures alternatives. Pouvant ouvrir à un taux de rentabilité moyen de 4,67 %, l’investissement locatif demande tout de même l’élaboration d’une bonne stratégie (localisation du logement, analyse du marché immobilier local…). Aussi, pour sécuriser encore plus son investissement, il serait également conseillé de souscrire à une assurance PNO (propriétaire non occupant).

  • T'choupi s'occupe bien de sa petite soeur - Thierry Courtin - Livre
    Occasion - Bon Etat - T'choupi - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Bien préparer sa retraite
  • Patrimoine : Pour bien preparer sa retraite
    D'occasion