Conseil pour gérer seul ses locations : investissement locatif

location gestion immobilière

Pour réussir un investissement locatif de ses biens immobiliers, on doit consacrer de l’énergie et mettre du sérieux dans sa gestion locative. Vous n’êtes pas obligé de faire appel aux services d’une agence pour gérer vos locations. En effet, il vous est tout à fait possible de gérer seul vos biens en location. Quels avantages peut-on obtenir avec cette option ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Qu’en est-il du contrat de bail ? Cet article vous explique un peu plus sur le sujet.

Gérer seul ses locations : une option aux multiples avantages

Le fait de gérer seul vos locations vous permet de faire d’importantes économies sur le loyer. Par contre, la délégation de cette gestion à une autre entité vous coûtera jusqu’à 8 % du montant de vos bénéfices mensuels. Il est vrai qu’au début, la situation peut vous paraître difficile mais au fil des années, vous vous y habituerez. De plus, des logiciels dédiés comme lockimmo vous aident à mieux gérer vous-même la location de vos biens immobiliers. La gestion locative autonome vous permet entre autres de bénéficier d’une sorte de liberté et de garantie personnelle dans les décisions que vous souhaitez appliquer à votre logement. Avec une agence, vous êtes contraint de faire part de vos décisions au personnel en charge de votre dossier. Gérer seul vous permet également d’être informé de tout ce qui se passe au sein de votre logement et être en meilleur contact avec vos locataires.

Rédiger un contrat de bail

Entre vous et vos locataires, un contrat de bail doit être signé, peu importe la durée prévue pour la location. Qu’il s’agisse d’une location saisonnière ou à durée indéterminée, ce document est toujours nécessaire. Il devra contenir toutes les informations nécessaires sur la location comme les responsabilités de chacun, les règles concernant l’utilisation des lieux, les dispositifs à prendre en cas de réparation, le loyer, etc. N’oubliez pas d’y inclure des clauses supplémentaires pour vous assurer un dépôt de garantie dans certaines situations.

Quels sont les pièges à éviter pour une gestion locative autonome ?

Il n’est pas toujours facile d’opter pour une gestion locative autonome, mais au moins, on peut s’informer sur les éventuels pièges à éviter. En premier lieu, vous devez à tout prix prendre les garanties nécessaires à la location de vos biens immobiliers. Les garanties vous permettent de réduire les impacts de différentes contraintes pouvant survenir au cours d’un projet de location. Avec un acte de cautionnement solidaire par exemple, vous pouvez récupérer la valeur des loyers impayés de vos locataires ainsi que les travaux couverts par l’assurance. Cette option vous permet aussi de jouir d’un appui extérieur en toutes circonstances.

Avant de recevoir de nouveaux locataires dans votre logement, n’oubliez pas d’embellir au maximum les pièces à louer et de rendre leurs fonctionnalités au top. Un logement bien agencé mérite toujours un loyer assez élevé.

Pour réussir à gérer seul ses locations, on doit surtout renforcer les relations avec ses locataires et examiner ses biens immobiliers s’il y a des dégradations. Un bon propriétaire doit toujours veiller à l’état de son bien en location, de la disponibilité des garanties, de la conformité des lieux avec les actes juridiques, et les exonérations fiscales etc.

Petit malin qui aime les bons plans, je vous fais partager sur mon site de conseils et d’astuces toutes mes combines pour vous aider dans votre vie de tous les jours. Fan de bricolage, déco et autres tutoriels, je partage avec vous mes réussites. Tout a commencé en janvier 2008… Soucieux d’aider les internautes dans leur quotidien, j’ai décidé de monter mon blog en ligne en apportant des conseils et astuces pour les petits budgets. Au départ du projet, j’ai écrit des astuces pour les radins et les radines ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *