Comment bien isoler une maison indépendante

isolation

Une question que l’on se pose souvent, notamment quand la période hivernale approche est comment isoler correctement sa maison. On aura beau choisir un système de chauffage performant, si l’isolation connaît des failles des pertes énergétiques sont inévitables. Les pertes énergétiques sont néfastes, non seulement à cause du prix que cela coûte, mais aussi pour l’écologie. De plus, la législation en vigueur impose une performance énergétique à la hauteur des besoins des habitants et de la taille de la demeure.

Le bilan thermique : un passage obligé

Vivre dans une maison indépendante est un avantage certain mais qui nécessite la prise de certaines mesures. En effet, il faut que la performance énergétique d’un logement soit en accord avec la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Pour vous assurer que vous respectez la loi en vigueur, faire appel à un professionnel est tout indiqué. Pour cela, le professionnel accrédité procèdera à l’audit énergétique de votre maison et établira un diagnostic de performance énergétique (DPE). D’ailleurs vous pouvez prétendre à certaines aides pour votre rénovation énergétique. Si votre foyer dispose de la meilleure performance énergétique, elle sera classée A. La plus mauvaise est classée G selon la consommation énergétique annuelle. Pour aller plus loin, un bilan thermique personnalisé est de rigueur. Ce bilan vous permettra de connaître la consommation d’énergie pièce par pièce ainsi que les travaux impératifs à réaliser.

Le choix des isolants

Bien choisir l’isolant pour sa maison est important, non seulement pour éviter les déperditions thermiques, mais aussi pour la durabilité de l’isolation. De nombreuses options s’offrent aux acquéreurs pour une isolation optimale. Chaque isolant a des caractéristiques techniques propres que seuls les professionnels maîtrisent parfaitement. Néanmoins, certaines notions peuvent être acquises par les particuliers. Ainsi, pour l’isolation des murs, les panneaux sont idéaux car ils sont rigides et se montent contre eux. Pour isoler un vide entre 2 éléments, les rouleaux malléables sont parfaits. Par exemple, pour isoler l’espace entre la planche de placoplatre et la charpente. Pour les interstices de toitures et le sol de grenier, les granules, billes et flocons peuvent y être projetés en guise d’isolant.

L’isolation par les murs

Bien que les autres parties de la maison puissent être sources de pertes énergétiques, il est important de se focaliser sur les murs. Effectivement, environ 25% des déperditions d’énergies proviennent de l’état de ces parois. Il y a 2 options pour l’isolation des murs d’une maison indépendante. D’une part, il y a l’isolation par l’extérieur. Cette technique a l’avantage de réduire considérablement les nuisances dans le foyer. En outre, sur le plan thermique, c’est la méthode la plus efficace. Toutefois, l’isolation par l’extérieur peut être plus coûteuse que celle par l’intérieur. En ce qui concerne l’isolation des murs par l’intérieur, elle est plus économique, raison pour laquelle bien des personnes optent pour cette technique. L’isolation des combles, des portes et des fenêtres doivent aussi être vues de près pour une maison exempte de pertes de chaleur.

Posted in

l'Astuce

Petit malin qui aime les bons plans, je vous fais partager sur mon site de conseils et d'astuces toutes mes combines pour vous aider dans votre vie de tous les jours. Fan de bricolage, déco et autres tutoriels, je partage avec vous mes réussites. Tout a commencé en janvier 2008… Soucieux d'aider les internautes dans leur quotidien, j'ai décidé de monter mon blog en ligne en apportant des conseils et astuces pour les petits budgets. Au départ du projet, j'ai écrit des astuces pour les radins et les radines ;-)